aquaculture europeenne et formation,  - l'elevage intensif de poissons, création d'une ferme aquacole, créer une ecloserie, stérilisation de coquillage, purification de coquillage, matériel en aquaculture, materiel de ferme aquacole, etude pisciculture, création d'une pisciculture, le matériel en pisciculture, projet de conchyliculture,bureau d'etudes et conseil en aquacultureaquaculture europeenne et formation,  - l'elevage intensif de poissons, création d'une ferme aquacole, créer une ecloserie, stérilisation de coquillage, purification de coquillage, matériel en aquaculture, materiel de ferme aquacole, etude pisciculture, création d'une pisciculture, le matériel en pisciculture, projet de conchyliculture,bureau d'etudes et conseil en aquacultureaquaculture europeenne et formation,  - l'elevage intensif de poissons, création d'une ferme aquacole, créer une ecloserie, stérilisation de coquillage, purification de coquillage, matériel en aquaculture, materiel de ferme aquacole, etude pisciculture, création d'une pisciculture, le matériel en pisciculture, projet de conchyliculture,bureau d'etudes et conseil en aquaculture
AQUALOG
¤ Accueil
¤ News
¤ Ingénierie aquacole
¤ Nos réalisations
¤ Où nous trouver
¤ Contact
¤ Jobs, stages
¤ Les Bonnes Affaires
¤ Acces client

Ferme aquacole, Ecloserie
¤ Ferme aquacole
¤ Ecloserie marine

Purification coquillages
¤ Purification conchylicole
¤ Capacité des stations

Conditionnement
¤ Unité de Conditionnement

Aquarium Public
¤ Aquarium public et privé
¤ Muséographie

Démarche de Qualité et d'agrément
¤ Normes sanitaires
¤ Contrôle et Certification

Etude d'impact
¤ ICPE et Etudes d'Impact

Conseils Techniques Aquacoles
¤ Aération
¤ Alimentation
¤ Conditionnement
¤ Electricité énergie
¤ Enceintes élevages
¤ Filtration
¤ Mesures et analyses
¤ Navigation
¤ Pompage
¤ Produits et traitements
¤ Stérilisation
¤ Thermique
¤ Transformation
¤ Tri et comptage
¤ Services
¤ Formation
¤ Instituts d'aquaculture

Aquaculture européenne et formation

La production aquacole marine et continentale européenne (qui s'élève à 1.6 millions de tonnes environ) est très modeste (6%) par rapport à la production mondiale qui s'est considérablement développée en Asie, continent qui concentre à l'aube du troisième millénaire plus de 80% du tonnage produit.
L'Europe reste cependant le berceau de nombreuses productions notamment celui de la conchyliculture, de la trutticulture et de la salmoniculture et plus récemment des espèces telles que le bar, la daurade, le turbot et l’esturgeon.
Parmi les principaux pays producteurs mondiaux toutes espèces confondues, on trouve ainsi trois pays européens (la Norvège grâce à la salmoniculture, la France et l'Espagne essentiellement gr‚ce à la conchyliculture et la trutticulture). 
L'Europe est le premier continent producteur de truite TAC (65%), de moules (40%), de saumon (30%) et le deuxième continent producteur d'huîtres (15%).
En Europe, l'Espagne est le premier producteur de moules, de turbots. La France est le premier producteur d'huîtres, de truites TAC, la Norvège le premier producteur de saumons.
 
Les dispositifs de formation et d'éducation en Europe

Les dispositifs de formation et d'éducation sont très différents d'un pays à l'autre en Europe tant pour la formation des jeunes que pour celle des adultes.
L'‚ge de fin de scolarité obligatoire, qui conditionne le déroulement de certains cursus de formation en est un exemple :
14 ans : Italie
15 ans : Portugal
16 ans : Irlande, Angleterre, Norvège, Espagne, France, Danemark, Pays-Bas (17 éventuellement).
18 ans : Ecosse, Allemagne (partiel après 15 ans), Belgique.
 
L'enseignement professionnel n'échappe pas à cette règle. Ainsi, les équivalences entre les types de formations suivies sont-elles parfois hasardeuses.
 
On peut distinguer deux types d'enseignement professionnel en formation initiale pour les jeunes : un enseignement démarrant avant 18 ans et que l'on peut qualifier d'enseignement professionnel secondaire et un autre démarrant après 18 ans ou 19 ans et un titre fin d'études secondaires que l'on peut qualifier d'enseignement professionnel supérieur.
 
Enseignement professionnel secondaire
 
Très développé en France (voir la première partie) sous la forme de trois cycles d'enseignement possibles (CAP, BEP, BAC PRO, ou BT), un enseignement professionnel secondaire en aquaculture existe seulement dans quelques pays européens et sous une forme moins diversifiée ****.
 
Au Danemark, il existe un enseignement professionnel démarrant à l'âge de 16 ans et se déroulant sur trois ans (HTX pour le secteur technique) et donnant le droit d'entrée à l'Université.
 
En Espagne, nous retrouvons un cycle de deux ans pour des élèves de 16 ans (Intermediate level FP).
 
En Irlande, le début de l'orientation professionnelle peut avoir lieu dès l'âge de 12 ans (Junior cycle du cycle secondaire) pendant trois ans puis se poursuivre ensuite vers le Senior cycle.
 
En Italie, l'enseignement professionnel est dispensé dès l'âge de 14 ans dans les instituts professionnels pour une durée de 3 ou 5 ans, la poursuite vers un cycle de 5 ans étant possible après un cycle de trois ans. 
 
En Grèce, à l'âge de 15 ans, il est possible de s'orienter vers une école technique et professionnelle (TES) préparant à un cycle de formation professionnelle de trois ans.
 
En Norvège, sous la forme du modèle "2+" pour des jeunes de 16 ans qui suivent 4 ans d'enseignement professionnel dont les deux derniers partagés entre l'école et l'entreprise.
 
Aux Pays-Bas, il existe un enseignement en 4 ans à partir de l'âge de 12 ans ("Middle Level Professional Training").
 
Au Portugal, à l'âge de 15 ans, les élèves poursuivent un cycle technique ou professionnel de trois ans. Pour le secteur maritime, une originalité est l'obligation de suivre un enseignement spécialisé mais aussi la possibilité de retourner dans le cycle d'enseignement général sans perdre de temps.
 
Au Royaume Uni, on trouve également un enseignement professionnel qui démarre à l'âge de 14 ans et qui débouche sur un "General National Vocational Qualification" (GNVQ).
 
Tableau comparatif des cycles d'enseignement professionnel secondaire dans différents pays européens
 

 Pour Contacter Aqualog


aqualog@aqualog.fr                Tél. : 0033 (0)4 94 10 26 26

 

 

Les formations professionnelles secondaires identifiées dans quelques pays européens

 En France : voir la première partie.
 
En Norvège, il existe une formation sur le modèle 2+ quui se déroule en 4 ans. Une première année de formation de base pour les entreprises du secteur primaire. Cette première année a été marinisée afin d'y introduire une formation maritime à la sécurité à la mer (obligatoire pour les marins - pÍcheurs qui suivent la mÍme formation de base). Une deuxième année consiste en des cours théoriques spécialisés en aquaculture. Les deux années suivantes (nécessaires à l'obtention du "Diploma") se partagent entre l'école et l'entreprise (une troisième année d'enseignement alterné école - entreprise et une quatrième année entièrement en entreprise). Plusieurs établissements (11 en 1999) dispensent cette formation.
Skjervoy videregaende skole, 9180 Skjervoy, Norway (http://www.skjervoy.vgs.no)
Val landbrukssckole, 7979 Kolvereid, Norway (http://www.vallandbruk.vgs.no)
Rygjabo vidargaande skole, 4160 Judabrg, Norway (http://www.rogaland-f.kommune.no)
Aux Pays-Bas, il existe une formation (Middle Level Professionnal Training) correspondant au LBO et destinée à la fois à un pubvlic jeune et aux adultes.
AOC Mid Netherlands, PO Box 210, 3990 GA HOUTEN, The Netherlands.
 
Au Portugal, on trouve deux formations en trois ans correspondant au cycle de Qualification professionnelle : l'une forme des techniciens en ressources marines (aquaculture Marine Ressource Technician), l'autre des techniciens en aquaculture (Aquaculture Technician).
Professional school of Management in Marine Technologies, Quarteira, Algarve Marine Ressource Technician, 3 ans
Centre of Professional Training for the Fisheries Sector (Forpesca), Aquaculture Technician, 3 ans.
 
Au Royaume-Uni, on trouve des formations de niveau intermédiaire équivalent au GNVQ spécialisées en Aquaculture (NVQ / S (for Scottish) VQ Level 2 ) pour des jeunes de 16 à 18 ans ainsi que des formations pour adultes de courte durée. O distingue deux branches : l'une pour les poissons (Fish Husbandry Finfish) et l'autre pour les coquillages (Fish Husbandry Shellfish).
Animal Care Industry Lead Body, Wood Green Animal Shelters, London Road, Godmanchester, Huntingdon, PE 18 8LJ
Qualifications for Industry, 80 Richardshaw Lane, Pudsey, Leeds, LS28 6BN, Tel : 01 13 238 3355
North Atlantic Fisheries College, Port Arthur, Scalloway, Shetland ZE1 OUN, Tel : 44 181 5472000
 
Pour les pays (Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, Italie, Irlande, Grèce, Suède) un enseignement professionnel secondaire spécifique n'a pu être identifié
 
Enseignement professionnel supérieur 
 
L'enseignement professionnel supérieur se déroule soit dans des "Collèges" soit à l'Université. De nombreux pays ont un enseignement en aquaculture finalisé seulement en fin de cursus universitaire.
 
Tableau comparatif des cycles d'enseignement professionnel supérieur dans différents pays européens
En Allemagne, il n'existe pas de programme spécifique orienté vers l'aquaculture.
 
En Belgique, il existe un nombre restreint d'organismes spécialisés en aquaculture. Il s'agit essentiellement de l'Université de Gent ( http://www.rug.ac.be  ) qui réalise une formation de bio - ingénieur comportant une partie de l'enseignement consacré à l'aquaculture et une licence (M. Sc) consacrée à l'aquaculture et dont l'enseignement est très orienté vers les sciences biologiques appliquées à l'aquaculture.
 
Au Danemark, les enseignements spécialisés en Aquaculture sont très peu nombreux. Le Master of Science in Engineering Degree in Biotechnology offert par Aalborg University porte sur les technologies de production, le contrôle de la qualité de la production et sur des compléments de formation en économie, informatique appliquée au contrôle des process et sur la gestion de la qualité des eaux.
 
En Espagne, une formation professionnelle en cultures marines (niveau Diplomado) est préparée en 2 ou 3 ans dans les instituts techniques. Son contenu est basé sur les sciences appliquées et ls techniques professionnelles. Les Universités délivrent également des titres en sciences marines de niveau Bachelor. Enfin, un Master en aquaculture est également préparé par quelques universités.
 
En France : pour la France, voir la première partie.
 
En Irlande, les différents niveaux de formations sont préparés dans 4 organismes spécialisés (Institute of Technology, University, University College) :
Les grandes lignes du programme du National Certificate in Science (Aquaculture) comportent au Galway-Mayo Institute of Technology ( http://www.gmit.ie ) un enseignement général scientifique non spécifique en première année et un enseignement spécialisé en deuxième année (Sciences aquatiques, ingénierie aquacole, manúuvre des embarcations et sécurité, marketing, élevage des organismes aquatiques, introduction à l'informatique). L'Institute of Technology, Tralee ( http://www.ittralee.ie ) présente pour la mÍme formation , un découpage mixte entre les deux années comportant les mÍmes lignes de programme pour l'enseignement général à l'exception de l'accent mis sur l'enseignement du franÁais. L'enseignement spécialisé met l'accent sur les études environnementales mais ne mentionne pas en clair un enseignement maritime.
 
En Islande, il existe une formation qui se déroule en un an au Holar College ( http://www.krokur.is ) dont le double objectif est de former des employés en aquaculture de poissons et de permettre l'installation en tant qu'exploitant.
 
En Norvège, les différents niveaux sont préparés dans les Collèges (Hogskole) ou à l'université (Université) dans plus de 15 centres répartis sur le littoral. Les grandes lignes du programme d'enseignement réalisées par exemple dans l Collège de Alesund ( http://www.hials.no  ) qui prépare au Cand. Mag. (Bachelor Degree) comportent un programme conséquent d'enseignement maritime (nautique, mécanique, ...), un programme de soins / santé et de sciences biologiques, et un programme d'électronique - électrotechnique et de marketing. L'Université de Bergen ( http://www.ifm.uib.no ) présente un programme sensiblement différent orienté davantage sur les sciences biologiques.
 
Aux Pays-Bas, il existe une spécialisation progressive en aquaculture ou en halieutique au cours du cursus général de l'enseignement scientifique (Bache lor). Ce n'est qu'au niveau du Master que l'on retrouve un enseignement à vocation essentiellement aquacole. Ainsi, le Master Sc. In Aquaculture préparé par le Wageningen Agricultural University ( http://www.zod.wau.nl ) comprend une partie méthodologique (statistiques, informatique e t technique consacrée à la biologie des espèces élevées, aux techniques de production, aux implications environnementales, aux techniques expérimentales et aux traitement de données.
 
Au Portugal, l'enseignement de l'aquaculture est essentiellement optionnel. L'Université d'Algarve propose un Master en Aquaculture. (et l'université dede Tras-os-Montes e Alto Douro une formation d'Ingénieur en zootechnie ?).
 
Au Royaume-Uni, les différents diplômes sont préparés dans des collèges ou à l'université au nombre d'une dizaine environ.
Les grandes lignes du programme de Bachelor of technology in Aquaculture développé par le Scottish Agricultural College (SAC)   http://www.sac.ac.uk ) couvrent les sciences biologiques appliquées essentiellement aux poissons incluant les implications environnementales, l'électronique et la mécanique appliquées aux équipements ainsi que des analyses économiques.
Le Bachelor of Science in Aquaculture développé par l'Université de Stirling ( http://www.stir.ac.uk  )  s'appuie essentiellement sur les programmes de la faculté ds sciences naturelles. La spécialisation en aquaculture commence en deuxième et troisième année et seule la quatrième année est totalement spécialisée. Le Master in Marine and Fisheries Sciences dispensé par Aberdeen University (http://www.Abdn.ac.uk) comprend un enseignement essentiellement basé sur les sciences biologiques et l'écologie, sur la transformation des produits, sur la gestion des pêcheries et sur le traitement de l'information.
 
Hormis les sites Web propres aux organismes de formation précédemment cités, deux sites sont particulièrement utiles à la compréhension des différents systèmes de formation en Europe.
 
NB : Les informations portées dans ce document ne sont pas exhaustives. Tous les pays européens ne sont pas cités (faute d'information suffisamment détaillée) et seules les formations à vocation professionnelle ou à contenu formtement orienté sur l'aquaculture ont été sélectionnées.
 


 Pour Contacter Aqualog


aqualog@aqualog.fr                Tél. : 0033 (0)4 94 10 26 26

 

 



RETOUR


AQUALOG
Bouée Borha
Corniche du Bois Sacré
Espace J. GRIMAUD
83500 LA SEYNE SUR MER - FRANCE
Tél. : +33 (0)4 94 10 26 26 - Fax : +33 (0)4 94 10 26 30

E-mail : aqualog@aqualog.fr

© 2008 - 2017 www.aqualog-international.com

Haut