les principes generaux de l organisation d un centre de conditionnement et d expedition de produits de la mer,  - l'elevage intensif de poissons, création d'une ferme aquacole, créer une ecloserie, stérilisation de coquillage, purification de coquillage, matériel en aquaculture, materiel de ferme aquacole, etude pisciculture, création d'une pisciculture, le matériel en pisciculture, projet de conchyliculture,bureau d'etudes et conseil en aquacultureles principes generaux de l organisation d un centre de conditionnement et d expedition de produits de la mer,  - l'elevage intensif de poissons, création d'une ferme aquacole, créer une ecloserie, stérilisation de coquillage, purification de coquillage, matériel en aquaculture, materiel de ferme aquacole, etude pisciculture, création d'une pisciculture, le matériel en pisciculture, projet de conchyliculture,bureau d'etudes et conseil en aquacultureles principes generaux de l organisation d un centre de conditionnement et d expedition de produits de la mer,  - l'elevage intensif de poissons, création d'une ferme aquacole, créer une ecloserie, stérilisation de coquillage, purification de coquillage, matériel en aquaculture, materiel de ferme aquacole, etude pisciculture, création d'une pisciculture, le matériel en pisciculture, projet de conchyliculture,bureau d'etudes et conseil en aquaculture
AQUALOG
¤ Accueil
¤ News
¤ Ingénierie aquacole
¤ Nos réalisations
¤ Où nous trouver
¤ Contact
¤ Jobs, stages
¤ Les Bonnes Affaires
¤ Acces client

Ferme aquacole, Ecloserie
¤ Ferme aquacole
¤ Ecloserie marine

Purification coquillages
¤ Purification conchylicole
¤ Capacité des stations

Conditionnement
¤ Unité de Conditionnement

Aquarium Public
¤ Aquarium public et privé
¤ Muséographie

Démarche de Qualité et d'agrément
¤ Normes sanitaires
¤ Contrôle et Certification

Etude d'impact
¤ ICPE et Etudes d'Impact

Conseils Techniques Aquacoles
¤ Aération
¤ Alimentation
¤ Conditionnement
¤ Electricité énergie
¤ Enceintes élevages
¤ Filtration
¤ Mesures et analyses
¤ Navigation
¤ Pompage
¤ Produits et traitements
¤ Stérilisation
¤ Thermique
¤ Transformation
¤ Tri et comptage
¤ Services
¤ Formation
¤ Instituts d'aquaculture

Les principes généraux de l’organisation d’un centre de conditionnement et d’expédition de produits de la mer

Réglementation Européenne, directive Européenne du 15 juillet 1991 91/492/CEE
 
Les locaux

La réglementation impose la création ou la mise aux normes d’une unité de conditionnement, d’expédition pour la commercialisation des produits de la pêche et de la conchyliculture.


En règle générale ceux-ci doivent suivre les normes de la Directive Européenne du 15 juillet 1991 91/492/CCE. 
Ces locaux ne doivent pas être à proximité de sources d’odeurs désagréables, fumées et autres polluants. Les emplacements ne doivent pas être inondables. La finition du batiment, les matériaux utilisés et les manutentions ne doivent pas entraîner la contamination des produits. 
 
Les dimensions de ce local doivent permettre la marche en avant avec un local pour la réception des produits et un local pour conserver les poissons ou les coquillages à l’abri du réchauffement en attente de l’expédition. La circulation ne doit pas être entrecroisée et les secteurs propres et souillés doivent être bien séparés.
Le sol, les murs et le plafond doivent être faits avec un matériel lisse et facile à nettoyer. La ventilation doit être suffisante. L’éclairage doit être suffisant.
Aucun animal indésirable ne doit avoir accès aux locaux.
Une installation d’eau potable sous pression en quantité suffisante doit être prévue avec des prises d’eau suffisantes et convenablement disposées.
Aucune commande de lavabo ne doit être manuelles. 
Les vestiaires et les WC ne doivent pas donner directement sur le lieu de travail.
La température sur les lieux de travail doit être de 20° C.

 
Utilisation et entretien

Les normes pour l’utilisation des matériaux et l’entretien des locaux exigent que le conditionnement et l’emballage soient effectués de façon à éviter la contamination des produits. Les matériaux utilisés doivent être conformes aux normes en vigueur. 
Les matériaux d’emballage doivent être entreposés dans un local séparé de l’aire de production et à l’abri des souillures. Les emballages utilisés ne doivent pas être réutilisés, exception faite de certains contenants faciles à nettoyer et à désinfecter (les caisses en plastique par exemple).
Les produits de nettoyage et de désinfection doivent être enfermés dans une armoire fermant à clef.
Le lieu de travail, les matériaux et les outils ne doivent être utilisés que pour le conditionnement du poisson ou des coquillages.
Les moyens de transport utilisés doivent être propres et permettre pendant toute la durée de transport, le maintien des denrées aux températures conformes. 
Toutes les dispositions doivent être prises pour que les déchets et les eaux de lavage ne créent pas de nuisance. Les aires de circulation entre les différentes parties du centre sont maintenues propres et sans stagnation d’eau.
Les déchets sont recueillis de façon hygiénique dans un endroit séparé, couvert et adapté à cet emploi. Ils sont évacués des locaux au minimum à l’issue de chaque journée de travail ou pris en charge par un service spécialisé.
 
 Pour Contacter Aqualog


aqualog@aqualog.fr                Tél. : 0033 (0)4 94 10 26 26

 

 
Personnel

Le personnel doit être en parfait état de propreté et sous contrôle médical afin d’éviter toute contamination et si nécessaire, être écarté du travail et de toute manipulation des produits jusqu’à la fin du risque.
 
 
Tri du poisson mort
 
Le tri du poisson mort est pratiqué dans le domaine des pêches maritimes et de l'aquaculture.
Pour les pêcheurs, le plus souvent, l'objectif est de trier rapidement de grandes quantités de poisson, tri d'espèces et tri de tailles.
Pour les aquaculteurs, le tri automatique doit permettre de réaliser des lots (bandes) homogènes de poissons non endommagés .
Le classement des principes, méthodes et matériels utilisés peut être représenté selon le schéma suivant :
 
TRI DU POISSON MORT (PAR TAILLE)
 
Trieur à barre de triage longitudinale
Le principe est fondé sur le guidage du poisson le long de barres longitudinales vibrantes dont l'écartement est progressif (comme les trieuses pour les fruits). Le poisson est donc trié selon la dimension du maître-couple (généralement le diamètre de la tête derrière les ouïes). La progression est assurée par les vibrations, la légère pente du réseau et un jet d'eau pour favoriser le glissement.
Les barres peuvent être remplacées par des tubes cribleurs vibrants de section triangulaire à espacement variable. Ce crible est utilisé pour le tri des crevettes d'élevage. Les nombreux calibres commerciaux (standards internationaux) de crevettes pénéidées peuvent être obtenus en superposant plusieurs cribles réglés de plus en plus finement, comme une trémie. Chaque crible produisant 4 calibres, on obtient pour 3 cribles 12 calibres très standardisés.
 
Trieur des espèces et des tailles par optique 
 
L'espèce du poisson doit être reconnue automatiquement et très rapidement par une caméra optique associée à un ordinateur qui discrimine les caractéristiques morphométriques et commande des systèmes mécaniques de convoyeurs, glissières et clapets d'éjection (asservissement de l'électromécanique à l'informatique).
Le tri optique de poissons morts (sélection des espèces) fonctionne d'autant mieux que les espèces sont de formes typiques faciles à positionner.
 
Trieuse électronique à poisson

Matériel particulièrement innovant qui permet le triage au poids des poissons vivants ou morts quelles que soient leur forme et leur taille.
La gestion de production est optimisée par un triage au poids de votre élevage, par des statistiques pondérales et quantitatives, ainsi qu’un raccordement possible à l'informatique de gestion.
Ce type de matériel ne nécessite qu’un seul opérateur, raccourcit les délais hors d'eau des poissons et propose une sortie directe en bassin.
 
Caractéristiques : Dimensions 7 m x 1,50 m x 1,70 m, débit 1800 à 6000 poissons/heure, précision 10 à 25 g.
 
Conception : matériel conçu pour un travail en atmosphère marine, déplaçable sur l'exploitation, adaptable à tous les élevages (bars, turbots, esturgeons, truites...).
Personnel

Le personnel doit être en parfait état de propreté et sous contrôle médical afin d’éviter toute contamination et si nécessaire, être écarté du travail et de toute manipulation des produits jusqu’à la fin du risque.
 
 
Tri du poisson mort
 
Le tri du poisson mort est pratiqué dans le domaine des pêches maritimes et de l'aquaculture.
Pour les pêcheurs, le plus souvent, l'objectif est de trier rapidement de grandes quantités de poisson, tri d'espèces et tri de tailles.
Pour les aquaculteurs, le tri automatique doit permettre de réaliser des lots (bandes) homogènes de poissons non endommagés .
Le classement des principes, méthodes et matériels utilisés peut être représenté selon le schéma suivant :
 
TRI DU POISSON MORT (PAR TAILLE)
 
Trieur à barre de triage longitudinale
Le principe est fondé sur le guidage du poisson le long de barres longitudinales vibrantes dont l'écartement est progressif (comme les trieuses pour les fruits). Le poisson est donc trié selon la dimension du maître-couple (généralement le diamètre de la tête derrière les ouïes). La progression est assurée par les vibrations, la légère pente du réseau et un jet d'eau pour favoriser le glissement.
Les barres peuvent être remplacées par des tubes cribleurs vibrants de section triangulaire à espacement variable. Ce crible est utilisé pour le tri des crevettes d'élevage. Les nombreux calibres commerciaux (standards internationaux) de crevettes pénéidées peuvent être obtenus en superposant plusieurs cribles réglés de plus en plus finement, comme une trémie. Chaque crible produisant 4 calibres, on obtient pour 3 cribles 12 calibres très standardisés.
 
Trieur des espèces et des tailles par optique 
 
L'espèce du poisson doit être reconnue automatiquement et très rapidement par une caméra optique associée à un ordinateur qui discrimine les caractéristiques morphométriques et commande des systèmes mécaniques de convoyeurs, glissières et clapets d'éjection (asservissement de l'électromécanique à l'informatique).
Le tri optique de poissons morts (sélection des espèces) fonctionne d'autant mieux que les espèces sont de formes typiques faciles à positionner.
 
Trieuse électronique à poisson

Matériel particulièrement innovant qui permet le triage au poids des poissons vivants ou morts quelles que soient leur forme et leur taille.
La gestion de production est optimisée par un triage au poids de votre élevage, par des statistiques pondérales et quantitatives, ainsi qu’un raccordement possible à l'informatique de gestion.
Ce type de matériel ne nécessite qu’un seul opérateur, raccourcit les délais hors d'eau des poissons et propose une sortie directe en bassin.
 
Caractéristiques : Dimensions 7 m x 1,50 m x 1,70 m, débit 1800 à 6000 poissons/heure, précision 10 à 25 g.
 
Conception : matériel conçu pour un travail en atmosphère marine, déplaçable sur l'exploitation, adaptable à tous les élevages (bars, turbots, esturgeons, truites...).
 


 Pour Contacter Aqualog


aqualog@aqualog.fr                Tél. : 0033 (0)4 94 10 26 26

 

 
 





RETOUR


AQUALOG
Bouée Borha
Corniche du Bois Sacré
Espace J. GRIMAUD
83500 LA SEYNE SUR MER - FRANCE
Tél. : +33 (0)4 94 10 26 26 - Fax : +33 (0)4 94 10 26 30

E-mail : aqualog@aqualog.fr

© 2008 - 2017 www.aqualog-international.com

Haut